9. Un regard différent sur le Corona

Depuis le début de la pandémie, j’ai l’impression que quelque chose ne va pas. Le Corona peut avoir de graves conséquences, je ne le sous-estime certainement pas. Mais si nous commençons par les symptômes et les regardons d’une manière différente, pouvons-nous peut-être prévenir les conséquences désagréables ? Mes explications ne sont certainement pas complètes, mais j’espère pouvoir vous donner une vision plus large. 

Les symptômes du Corona 

J’ai obtenu cette information sur le site néerlandais du gouvernement national : 

  • Vous avez un rhume (rhume nasal, écoulement nasal, éternuements, mal de gorge) ; 
  • Vous toussez ; 
  • Vous êtes à bout de souffle ou suffoqué 
  • Vous avez une élévation de température (jusqu’à 38 degrés Celsius) ; 
  • Vous avez de la fièvre (à partir de 38 degrés Celsius) ; 
  • Vous avez perdu l’odorat et/ou le goût sans que votre nez ne soit bouché.   

Si vous regardez attentivement ces symptômes et que vous avez lu les informations sur le site Web ou si vous avez eu un traitement avec l’un d’entre nous, alors vous comprenez où je veux en venir.   

Vieilles peurs 

D’après mon expérience, les expressions ou les sensations corporelles que vous ressentez lorsque les tensions émotionnelles augmentent sont principalement les VIEILLES tensions ou les peurs sous-jacentes, la cause initiale du Corona. Je parle ici de tensions. Il y a beaucoup de tensions ou de peurs anciennes et héréditaires dans le corps de presque TOUT le monde. Egalement dans le corps des personnes qui ne sont pas conscientes de quoi que ce soit ou de quelqu’un dont elles pourraient avoir peur. Entre autre , parce que nous vivons une période très stressante et que nous nous imposons tout à nous-mêmes et que nous courons et volons principalement à travers la vie, ces tensions se sont libérées. Et parce que nous prenons peu de repos physique et surtout mental, les peurs sous-jacentes ne sont pas correctement traitées par notre corps. 

Je me prends comme exemple, parce que j’avais l’habitude de penser pendant des années que je n’avais peur de rien, que je faisais les choses les plus folles pour ne pas avoir à sentir que j’avais réellement peur. J’étais surtout hyperactive et j’étais la première quand il y avait quelque chose à faire. J’avais tellement peur que j ’avais éteint mon sentiment de peur en moi. Et si vous ne ressentez plus les petites sensations dans votre corps, vous finissez par vous plaindre physiquement et mentalement.  Je ne sentais définitivement plus mes limites. Et si l’anxiété est désactivée, vous pouvez facilement franchir la limite de quelqu’un d’autre. Mais je me sentais oppressée, en colère, déçue ou triste et je ne comprenais pas pourquoi. Ni pourquoi j’avais des rhumes et des grippes si souvent. 

Si vous êtes fatigué de courir ou de vous inquiéter beaucoup, il viendra un moment où vous aurez moins de résistance. Cette période est importante, parce que nous la reconnaissons. Nous avons un chatouillement dans la gorge, toussons de temps en temps, avons mal à la gorge, un nez qui coule et parfois nous avons une oppression thoracique, attrapons un rhume ou attrapons la grippe.  Toute la région de la gorge et de la poitrine est une zone de signalisation de la tension émotionnelle. 

Notre vision de la maladie 

Un corps sain, lorsqu’il ressent des douleurs à la gorge ou à la poitrine, qui sont en fait des manifestations de petites inflammations au début, active le mécanisme de défense d’un corps. C’est un peu plus technique que ce que je décris ici, mais je vais rester simple. Le mécanisme de défense en cas d’inflammation et / ou de substances étrangères est la fièvre. Parce que votre corps augmente automatiquement la température, cela tue les bactéries de l’inflammation et tous les virus. Des processus sont mis en mouvement pour réguler la formation accrue de mucus et, en fin de compte, tout cela garantit que le corps peut se guérir lui-même. De plus, il est extrêmement important de se reposer. Si vous ne prenez pas ce repos et continuez à courir, vous maintiendrez l’inflammation et augmenterez vos chances d’avoir des maux. Les médicaments peuvent aider si la douleur ou l’inflammation est trop intense pour vous. Ou si vous êtes si loin dans le processus de la maladie que des mesures aiguës doivent être prises. Mais en fait, les médicaments réguliers inhibent la récupération naturelle de votre corps et bloquent surtout la sensation corporelle. C’est ce qu’on appelle le contrôle des symptômes. La tension reste donc dans le corps. Et la peur sous-jacente veut vraiment être ressentie et traitée et cherche donc parfois une autre façon de sortir.  

Vaccinations 

Les vaccinations préventives contre le Corona, tout comme les médicaments, perturbent les processus naturels du corps. Le corps doit travailler encore plus fort pour traiter les tensions et les peurs qui ne cessent d’arriver. Un corps en bonne santé peut également tomber malade à cause de cela. Mais si la peur d’avoir le Corona est plus grande que la peur des conséquences de la vaccination, alors la vaccination peut certainement vous aider pendant un certain temps. Malheureusement, tout comme avec les médicaments, une répétition d’une vaccination est souvent nécessaire car le corps continue de lutter contre les substances étrangères et un éventuel nouveau virus. Et parfois, les gens ne traitent tout simplement pas certaines peurs ou alors le processus de la maladie est trop intense.  Ensuite, les médicaments peuvent certainement être nécessaires. 

Douleur, oppression, odorat et goût 

Plus les tensions sont grandes et moins vous avez de résistance, plus il y a de pression sur la poitrine et la gorge. Vous pouvez avoir l’impression que votre gorge est pincée. En conséquence, les gens suffoquent et parce qu’ils ne comprennent pas pourquoi cela se produit dans le corps, ils respirent plus fort et plus vite. Cela donne encore plus de douleur et d’oppression. En prenant un repos et en apprenant à respirer de la bonne façon, vous pouvez éviter cela longtemps. La toux et les éternuements sont des moyens pour le corps de relâcher les tensions et il est donc très important de pouvoir le faire librement. 

La zone où réside votre odorat et votre goût se trouve profondément au fond de votre gorge. D’après mon expérience, cette zone est identique à la zone de votre gorge quand vous ressentez une très vieille peur. Ces peurs trouvent leur origine dans des siècles d’oppression et souvent de profonds sentiments de culpabilité. Il n’est donc pas du tout étrange que si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas ressentir ces peurs, vous avez perdu votre odorat et / ou votre goût pendant un certain temps. Il y a beaucoup plus de syndromes qui peuvent être attribués à de vieilles peurs. Les plaintes fréquemment entendues sont diverses douleurs corporelles, des plaintes hormonales, mais aussi des maux de dents. Ces plaintes peuvent se manifester pendant le Corona. 

Infection 

Que les virus soient réellement contagieux, je ne peux pas en témoigner. Mais sur le fait que la peur soit contagieuse, je peux.  Surtout si vous êtes sensible mais aussi si vous n’êtes pas sensible, vous pouvez inconsciemment capter les tensions et les émotions des autres. La peur est l’une des émotions les plus palpables et plus vous y pensez ou en parlez, plus la peur devient grande. Ce n’est pas pour rien qu’on dit qu’un chien sent la peur d’un être humain. En prêtant continuellement attention à la quantité d’infections, nous alimentons la peur. D’après mon expérience, tous les médias sont actuellement une très grande source d’infection.  

Les mesures 

Pour reconnaître et traiter vos tensions et vos peurs, aucune technique difficile n’est nécessaire. Cela ne prend que peu de temps pour concentrer votre attention sur votre corps. Les mesures qui nous sont imposées par le gouvernement peuvent être parfaitement utilisées comme ligne directrice. 

La distance physique et l’obligation de porter un masque buccal garantissent que vous soyez moins proche d’une autre personne, en d’autres termes que vous vous donnez littéralement de l’espace à vous-même et à l’autre personne. Vous restez donc en dehors de l’espace intime de l’autre personne. En conséquence, vous et l’autre personne êtes mieux en mesure de rester avec vous-même et de le prendre un peu plus facilement. 

Un confinement et une mise en quarantaine sont des moments parfaits pour concentrer votre attention sur vous-même pendant un certain temps. Le fait que nous soyons limités pour faire des choses amusantes, par exemple des voyages limités, contribue à cela de la même manière. La plupart des événements, voyages, dîners et autres choses amusantes ne sont pas seulement amusants, mais aussi des distractions afin de ne pas avoir à se soucier de nous-mêmes. Nous fuyons nos émotions en voulant faire des choses amusantes et c’est exactement ce qui perpétue la peur. 

Pour que notre santé et notre liberté viennent de l’intérieur, nos gouvernements nous fournissent déjà inconsciemment un certain nombre d’outils. Dès que nous continuons à tout faire comme nous l’avons toujours fait, je crois que nous maintenons en vie la situation actuelle.  

J’espère vous donner un peu de conscience et avec mes sœurs, nous guérissons par la conscience et le ressentie. On se rend compte que cela semble être une explication très simple des conséquences parfois violentes du Corona et des mesures prises. Mais si vous commencez à reconnaître les symptômes et vous en faites réellement quelque chose, vous pourrez éventuellement profiter à nouveau de votre liberté physique et mentale.